Dans ces temps difficiles, ensemble soyons au cœur du soutien …

Partagez cet avis

BÉGIN, Rodrigue

1930 - 2020

Le 6 octobre 2020, est décédé au CIUSSS du Saguenay-Lac-St-Jean, Hôpital de Chicoutimi à l’âge de 90 ans, M. Rodrigue Bégin, époux de feu Mme Rosy Claveau, demeurant à Chicoutimi. Il était le fils de feu Mme Rose-Anna Michaud et de feu M. Joseph Bégin.

Selon la volonté de M. Bégin il n'y aura pas d'exposition et célébration.

Alliance funéraire du Royaume

 Il a été incinéré au crématorium de l'Alliance funéraire du Royaume.

Il laisse dans le deuil :deuil ses enfants: Line Bégin, Denise (Bruno Lalancette), François (Corinne Blackburn); ses petits-enfants: Frédérique et Stéphanie Delisle, Mya Lalancette, Simon, Sophie, Maude et William Bégin; ses arrière-petits-enfants: Émile, Charlotte, Arthur, Oscar, Raoul, Sina, Louna, Alice, Alexis, Éli et Henry.

Il était le frère de: feu Maurice, feu Charles-Eugène, feu Jean-Yves et Nicole.

Il était le beau-frère de:: feu Philippe Claveau (feu Bertmance Tremblay, feu Paulette Potvin), feu Jean-Joseph (feu Marie Dallaire, feu Marie-Joseph Tremblay), feu Ernest (feu Yvette Harvey), feu Lucienne (feu Paul Gilbert), feu André, Claire (feu André Vézina, Claude Deschênes), Charlotte (feu Boris Maltais), Louisette (feu Laurent Maltais), Jean-Marc (feu Pierrette Richard), feu Yvette (Céline Bédard) et Michel (Edith Rondeau).

Il laisse également dans le deuil de nombreux neveux et nièces, parents et ami(e)s.

Pour les personnes désireuses d’offrir des dons, les faires parvenir à la société de l'alzeihmer du saguenay-lac-st-jean.


40 messages reçus

Rodrigue Bégin

La direction du Valinouët tiens à offrir ses plus sincères condoléances à la famille de Monsieur Bégin. Nous conservons d'excellent souvenir de ce grand homme, un pionnier du développement de la station de ski et du massif des Monts-Valin, auteur également de magnifiques photographies de notre secteur.

Stéphane Leblond, le 8 octobre 2020

Line, Denise et François

Je vous offre mes sincères condoléances. J'ai de beaux souvenirs de ce bon photographe et grand skieur depuis Clairval.

Agathe Boucher, le 8 octobre 2020

François et Corinne

Mes sympathies

Francine truchon, le 8 octobre 2020

Corinne Blackburn

À toi chère Corinne,
tout le personnel de l'école des Quatre-Vents tient à te témoigner ses plus sincères condoléances. Nous sommes de tout cœur avec toi et ta famille dans cette épreuve difficile.

École des Quatre-Vents, le 8 octobre 2020

Corinne et François et vos enfants et petits enfants

Sincères condoléances

Colette Blackburn , le 8 octobre 2020

Toute la Famille Bégin

Rodrigue Bégin est apparu dans la mire de tous les skieurs au Saguenay. Il avait l’aisance et le style, il était attirant, convivial et facile d’accès. Il aimait la jeunesse et a conservé cette jeunesse très longtemps. Tous l’ont croisé comme photographe professionnel et artistique, il aimait la nature, les gens et leur vie. Fin diplomate et positif comme pas un, il a pris position dans des projets ambitieux, mais à la mesure de ses capacités. Il a initié de grandes réalisations au Saguenay et nous lui devons beaucoup.

Il y a quelques années, alors que je m’investissais au soutien du projet de la Salle de Spectacle au centre ville, il est tout bonnement venu me rencontrer pour me donner ses sages conseils et plusieurs stratégies gagnantes. La malchance a voulu que le projet soit rejeté par les dirigeants municipaux de l’époque, mais il m’est resté le souvenir de Rodrigue Bégin, toujours présent pour la vie active et constructive.

En mon nom et en celui de mes proches qui aimaient Rodrigue, j’offre mes sincères condoléances à toute sa famille.

André Salesse, le 8 octobre 2020

Denise et Bruno

Nos sympathies

André Chabot et Odette Gosselin, le 8 octobre 2020

André Chabot, le 8 octobre 2020

La famille

J'aurais aimé vous rencontrer pour vous exprimer toute l'amitié et l'admiration que j'éprouvais pour Rodrigue. Vous perdez un homme de grande valeur.
Mes condoléances !
Gérald Aubin.

Gérald Aubin, avocat., le 9 octobre 2020

La famille

Rodrigue demeurait à quelques maisons de la nôtre. Il faisait partie du paysage, surtout depuis sa retraite car, malgré sa santé défaillante, il prenait plusieurs marches par jour et notre maison était un de ses arrêts de prédilection. En effet, ce qu'il adorait avant tout, c'était d'échanger quelques mots avec tous et chacun dans le quartier. Malgré sa solitude, il ne se plaignait jamais et se plaisait à répéter qu'il avait eu une belle vie.
Nos sympathies à toute la famille.
Marthe Tremblay et Denis Vaillancourt

Denis Vaillancourt , le 9 octobre 2020

La famille

Mes plus sincères condoléances !
Linda Byrns

Linda Byrns, le 9 octobre 2020

Famille Bégin

En Rodrigue,Chicoutimi vient de perdre un homme qui a laissé profondément sa marque,que ce soit comme sportif initiateur de la station de ski du Valinouet,photographe professionnel reconnu,il fut également actif dans le domaine politique et économique. Ses qualités personnelles en ont fait pour plusieurs un ami précieux dont nous regrettons le départ. Nous offrons à toute sa famille nos sincères sympathies. Lise Gagnon et Jean-Jacques Hudon

Lise Gagnon, le 9 octobre 2020

Denise et la famille

Mes plus sincères condoléances à toi Denise et à toute la famille. Je garderai un bon souvenir de votre père comme un homme chaleureux, dynamique et engagé .

Denyse Carrier

Denyse Carrier, le 9 octobre 2020

Line

Sincères sympathies à toi Line

Caroline Talbot, le 9 octobre 2020

Denise et sa famille.

Mes plus sincères condoléances a toi Denise et ta famille. Il est toujours triste de perdre un être cher, quand je lis le parcours de ton papa, nous pouvons dire une vie bien remplie a faire de ce monde qu'il vient de quitter un monde meilleur.
Amitié .
Pierrette Lachance.

Pierrette Lachance, le 9 octobre 2020

Line et Nicole

À vous deux particulièrement et à toute la famille Bégin,nos plus sincères condoléances.
Nous avons toujours apprécié nos rencontres avec Rodrigue et Rosie.
Ils nous accueillaient si chaleureusement.
Nous pensons à vous dans ces moments difficiles.

Odette et Michel Pichette,Sutton

Pichette, le 9 octobre 2020

François Bégin

Mes sympathies à toi Francois et à toute ta famille.

Audrey XX

Audrey Lavoie , le 9 octobre 2020

La famille et ses proches.

Mes sympathies à la famille et ses proches. Il était un gentil monsieur, combien de fois nous avons parlé ensemble des développements des Monts Valin et du Valinouët. Au revoir

Renaud et Lisette, le 10 octobre 2020

La famille et ses proches.

Mes sympathies à la famille et ses proches. Il était un gentil monsieur, combien de fois nous avons parlé ensemble des développements des Monts Valin et du Valinouët. Au revoir

Renaud et Lisette, le 10 octobre 2020

Famille Bégin

En ces moments difficiles, je tiens à vous offrir mes plus sincères condoléances. Je garde de M. Bégin de très beaux souvenirs. Il était toujours de bonne humeur et était tellement gentil. Je me revois avec François et ma soeur Caroline sur la galerie arrière chez vous en train d'éplucher des gourganes. Je pense à vous. XX

Louise Lamarre, le 10 octobre 2020

La famille

Mes sympathies à tous les membres de votre famille.

Laval Blackburn, le 10 octobre 2020

Famille de mon oncle Rodrigue

Mes sympathies à vous tous.
Ce retrouver seule est très dure plus de parents pour faire des échanges,
parler de leur vie de jeunesse, des anecdotes qui a eu quand nous étions petits.

S'il n'y avait pas de COVID je serais avec vous tous.

Joanne Bégin

Votre cousine qui a bien hâte de vous voir bientôt , le 10 octobre 2020

Famille Bégin

Sincères condoléances à toute la famille Bégin pour la perte de Rodrigue, ce si gentil monsieur. C’était un réel plaisir de jaser avec lui de tous les sujets. C’est un ancien président du Carnaval-Souvenir qui est toujours resté proche de l’organisation tant qu’elle a existé. un homme d’idées. Meilleures salutations.

Richard Daoust, le 10 octobre 2020

Line Bégin et ses enfants.

Sincères condoléances à toi et toute ta famille de la part de nous deux.

Gilles et Huguette., le 10 octobre 2020

Toute la famille Bégin

Je vous témoigne mes sympathies pour le décès de votre père Rodrigue. Cet homme a laissé sa trace. J’ai d’ailleurs une magnifique photo qu’il a prise de la promenade à Rivière-du-Moulin mettant en valeur notre magnifique Saguenay ainsi que les Monts-Valin.
Je pense à vous.

Johanne Leclerc, le 10 octobre 2020

La famille Bégin

Je vous offre mes sympathies. Voisins, nous avons apprécié sa gentillesse, la votre également. Vivant à Alma depuis une trentaine d'années, je vais en pèlerinage dans mon quartier de temps en temps et je l'avais rencontré il y a une dizaine d'années et nous avions parlé un bon moment. Je suis de tout coeur avec vous.

Pierre Lamarre, le 10 octobre 2020.

pierre lamarre, le 10 octobre 2020

Famille

Line, François et Denise, mes sympathies. Sa belle Rosy l’accueille maintenant. On a eu la chance de partager ses souvenirs de vie et de grand photographe au cours des derniers étés dans nos jardins. Repose en paix Rodrigue. ❤️

François Pif Tremblay , le 11 octobre 2020

Enfants Begin

Aux enfants et petits enfants Begin qu'on a eu plaisir a côtoyer plusieurs années au Valinouet, nos plus sincères condoléances ....
Votre Père, Grand Père était un homme exceptionnel qu on a eu plaisir a côtoyer et avoir de belles discussions, il aura laissé sa trace dans le coeur de bien des gens.... nos pensées vous accompagnent en ces temps difficile....
Famille Smith/Tremblay

Marlene Smith , le 11 octobre 2020

Line, Denise, François ( conjoints et conjointes) et tous les enfants et petits enfants de Grand-Papa Rodrigue

J'ai toujours apprécié l'accueil que nous réservait Oncle Rodrigue à chaque visite ou à chaque rencontre. Comment ne pas apprécié un homme, qui avec l'aide de Rosy savait nous mettre à l'aise pour partager un moment de vie pendant lequel il s'impliquait pleinement pour s'occuper de ses hôtes. C'était un homme passionné et toujours en action, il vivait intensément.

Il avait également un entregent légendaire et il recherchait toujours l'activité pour rendre notre visite mémorable. Je n'oublierai jamais, il y a quelques années, notre dernière visite à Chicoutimi avec les enfants et Jean-Yves pour ce voyage de pêche tout à fait mémorable. Il avait une patience incroyable avec les enfants et je suis certain que ses petits enfants l'ont beaucoup apprécié lors de son passage parmi nous.

C'est avec tristesse que nous lui disons au revoir, il sera surement accueilli les bras ouverts par Rosy là-haut.

Sincères condoléances à toute la famille.
Guy, Francine, Jean-François et Philippe

Guy Bégin, Pierrefonds, le 11 octobre 2020

À toute votre belle grande famille,

À toute votre belle grande famille,

Je viens de lire le bel hommage du journaliste Denis Villeneuve dans le Journal Le Quotidien. Il termine ainsi : « M. Bégin laisse une œuvre inachevée puisqu’il aurait souhaité donner naissance à un musée régional de la photographie pour y exposer son fonds d’archives ainsi que celles d’autres photographes et institutions présents ayant œuvré dans la région. Il avait d’ailleurs débuté la numérisation de ses nombreuses photographies.» Et c’est très dommage que ce dossier n’a pas reçu l’appui nécessaire… car ce fait augmente notre deuil de la perte de ce cher Rodrique.
À toute la famille, je vous souhaite, l'énergie nécessaire afin que l'apprentissage de vivre autrement se fasse rapidement. Pour vous et les vôtres, recevez mes plus sincères condoléances … Je comprends votre chagrin. Je pense à vous et à vos proches …

Bernadette Fortin Bouchard

Bernadette Fortin Bouchard, le 11 octobre 2020

Les enfants de Rodrigue Bégin

Un petit mot pour vous souhaiter mes plus sincères condoléances. Mon parents ont été tellement proches des vôtres. Mon père appréciait beaucoup Rodrigue. Il m'en a encore parlé cet hiver! Il est parti également cet été (le 18 mai), ils pourront maintenant aller faire du vélo et du ski ensemble comme ils aimaient, et surtout retrouver leur amoureuse.
Annie Tremblay, fille de Jean-Eudes.

Annie Tremblay, le 11 octobre 2020

Line, Denise et François

Le départ de Rodrigue vers l'infini nous a attristé. Dans les décennies 1960 et 1970, nous avons eu le privilège et le plaisir de côtoyer Rodrigue Bégin, photographe professionnel. Ce travail l'accaparait et nous lui demandions régulièrement des photos pour nos journaux. Rodrigue manquait rarement l'occasion de nous vanter les charmes incomparables des monts Valin, de ses paysages alpestres et d'un centre de ski qui deviendrait une attraction majeure pour la région. Nous avons même loué un avion pour la prise de vues uniques. Et, bien sûr, on a été pêcher la truite au lac Jalobert, sur son invitation. À ses enfants, Line, Denise et François, nous offrons nos plus sincères condoléances.

Gabriel Berberi et Rénald Boily , le 12 octobre 2020

Denise et Bruno

Sincères condoléances

MIchel Dolbec et MIcheline Harvey, le 12 octobre 2020

toute sa belle Famille et petits enfants

À mon Ami RODRIGUE,
Aujourd’hui je suis nostalgique de perdre encore un de mes Chers amis conservateurs de mon époque, il en reste peu. C’est fou de dire cela mais c’est vrai. Rodrigue Bégin, on peut écrire son nom en gros lettre. Effectivement M. Bégin, c’était quelqu’un qui avait toujours un projet en tête. Je félicite M. Villeneuve d’avoir écrit un bel article et d’avoir fait le tour des personnalités connus pour lui rendre hommage. Une très belle photo de Lui, en passant.
Quand je l’ai connu, la première fois, c’était à la station de ski au Clairval. Mais dans l’après ski, il parlait à toute monde, trouvait toujours quelques choses à dire, complimentait les femmes, était au courant de tout et sirotait un verre de « Dubonnet rouge » pendant toute la soirée. Il connaissait toutes les petites histoires de tout le monde. C’était le fun, il était de party et si gentil.
Des années plus tard, je l’ai retrouvé au Parti Progressiste Conservateur à Montréal et Ottawa. Vous dire les événements que nous avons vécus, c’est incroyable, avec aussi notre ami Jean Laflamme. Quand je suis revenue en région, je me suis impliquée dans le CA et un jour, il y a eu une histoire, je voulais qu’il se présente à nouveau, mais il hésitait. Je trouvais qu’il serait un excellent candidat, il connaissait tous les dossiers et était capable d’en parler. J’en ai eu des conversations avec Rodrigue au St-EX. Mais Il était question de la candidature d’André Harvey. Il m’a dit Lucie s’il accepte, je lui cède la place. Selon moi, c’était une belle opportunité ratée. Je ne me suis jamais expliquée pourquoi! Et on connait la suite.
Le Valinouët et les jeux d’hiver du Canada en 1983, quelle belle victoire obtenue à l’arraché, accordée par M. Joe Clark, et malheureusement aucune reconnaissance officielle pour Rodrigue et ses amis. Ce sont les libéraux qui récoltent toutes les honneurs, M. Pierre-Elliot Trudeau, une rose à la boutonnière, se présente à Chicoutimi, lors d’une réception officielle des Jeux d’Hiver du Canada, recevoir les hommages. Voilà le sort des Conservateurs. À cette époque, fallait y croire drôlement pour supporter le Parti PROGRESSISTE Conservateur. Il existe une photo magnifique en couleurs de la cérémonie de Clôture où tous les athlètes et bénévoles étaient présents au Centre Georges-Vézina. Il l’avait prise avec un canon « spécial » dans un angle arrondi que lui seul à l’époque avec le secret.
On ne pouvait pas oublier Rodrigue quand on marchait sur la rue Racine puisque « Les momies du Valinouët » occupaient toujours une place d’honneur. Ces photos ont fait l’objet de bien des promotions dans des cahiers touristiques et de prestige. Plus près de moi, j’ai travaillé avec lui lors du 150 de la Ville de Chicoutimi. Nous l’avions nommé le photographe officielle pour les membres du Conseil d’administration. Exécuter un portrait, il n’avait pas de meilleur que lui.
Bravo Rodrigue pour le bel héritage laissé dans la région et les beaux souvenirs personnels de tous et chacune d’entre nous. Bon voyage. Salut Jean aussi. À toute sa belle Famille recevez mes sincères condoléances de cet homme d’exception.
Ton Amie Lucie

Lucie Fortin, le 12 octobre 2020

François et sa famille

Pendant des années, et jusqu’au mois passé, j’ai eu le plaisir de voir et de parler régulièrement avec Monsieur Bégin, lors de ses tours à pied dans notre quartier. En plus de me conter plusieurs anecdotes de sa vie, il se souvenait d’avoir visité l’Ouest canadien, où j’ai grandi et où ma mère et trois de mes frères demeurent encore. J’offre à François (le premier étudiant que j’ai rencontré en arrivant à Chicoutimi il y a 36 ans) et à tous les proches de Rodrigue Bégin mes sincères condoléances. Requiescat in pace.

Stephen Whitney, le 12 octobre 2020

Francois et la famille

Toutes mes sympathies. Ce fut avec votre mère Rosie des parents d’adoption. Quand Janine et Louis-Henri était pas là je pouvais congé à votre porte. C’était l’extension de mon chez moi. Votre pommier était mon pommier. Rodrigue a été le photographe de ma naissance. Je chéri les clichés de notre vie qu’il a pris. Plus qu’un voisin...il y a une dizaine d’années j’ai cognée à sa porte...une longue conversation s’en ai suivi... Je suis devenu photographe amateur ce fut une joie de le voir toujours passionné de son art. Les marche de pierres entre nos deux maisons était une extension de l’univers de mon enfance. Rodrigue le photographe, skieur, le politicien (du mauvais parti) l’entrepreneur me semblait avant tout une figure paternelle aimante et un personnage rassurant de mon petit univers. Au nom de Janine ( qui malheureusement est plus tout à fait conscient des événements à ses 97 ans) ainsi qu’aux nom d’Odette et Jean nos plus profondes sympathies. Mais félicitations à Rodrigue pour une si belle vie et tant d’accomplissements. Je regrette les circonstances qui ne permettent pas de vous serré dans mes bras... mes prières sont avec vous.
Gilles Harvey de Granby

Gilles Harvey , le 12 octobre 2020

Toute sa famille

J'ai toujours vu Monsieur Bégin chez tante Paulette Potvin et oncle Philippe Claveau. Ils l'aimaient vraiment beaucoup. En mémoire de ces personnes, je vous offre mes condoléances.

Louise Potvin, le 13 octobre 2020

Toute la famille Bégin

C'est avec tristesse que nous avons appris la disparition de M. Bégin. Reconnu comme un grand adepte du ski alpin, toute la communauté des skieurs souhaite reconnaître sa contribution à la pratique des sports de glisse dans la région du Saguenay. Personnage légendaire dans son milieu, nous sommes des plus reconnaissants pour son travail qui a permis de construire le Valinouet en plus d'avoir transmis l'amour du ski précédemment à la défunte station Clairval à Laterrière. Recevez nos plus sincères condoléances.

Association des stations de ski du Québec, le 14 octobre 2020

À la famille et aux amis

La famille et les amis de Rodrigue Bégin sont en deuil; la région l'est aussi. C'était un homme de conviction et de coeur, un amoureux du sport, mais surtout un artiste dans l'âme.
En mon nom personnel et au nom du Parti conservateur du Canada, j'offre mes plus sincères condoléances à toutes celles et à tous ceux qui sont éprouvés par son départ.
Son passage parmi nous ne tombera pas dans l'oubli, puisque les souvenirs demeureront et que son oeuvre survivra !
Bon courage !

Richard Martel, Député de Chicoutimi-Le Fjord

Richard Martel, le 15 octobre 2020

Famille Bégin

Mes condoléances à vous tous, particulièrement à Line , Denise et François.
Je n’ai que de bons souvenirs quand je pense à votre père. Quel homme généreux, taquin et toujours de bonne humeur! Je vous embrasse tous très fort. Caroline xxx

Caroline Lamarre, le 17 octobre 2020

La famille

Mes sincères condoléances à la famille.

Julie Blanchette
Fille de Raymond Blanchette

Julie Blanchette, le 19 octobre 2020

Écrivez votre message de sympathie ou d'hommage

Partagez cet avis

Vous habitez à l'extérieur de la région et vous assisterez aux funérailles ? Réservez un hôtel